communion luthérienne et réformée
Col de Mouzoulès
item7a1

Entre les villages de Mars et d’Aumessas (Gard), on peut lire sur la stèle qui se trouve en haut du col :

Le 19 avril 1742 
des Huguenots

L’historien Patrick Cabanel écrit dans « Itinéraires protestants en Languedoc » tome 1:
Cévennes, page 448 ceci à propos de l’assemblée de 1742 : «Au col de Mouzoulès, sur la D 299 menant de Mars à Aumessas, une assemblée est surprise, le 19 avril 1742 : six femmes, trois d’Avèze et trois de Bréau, sont conduites à la tour de Constance, une autre enfermée au couvent du Verbe incarné d’Anduze, et trois hommes de Campestre, Avèze et Bréau, condamnés aux galères, où ils meurent au bout de quelques mois.

Anne FALGUIèRE, épouse d’André GOUTES, un tisserand de Bréau condamné aux galères, entre à la tour avec sa petite-fille, Catherine, âgée de cinq ou six mois. Elle y meurt entre 1756 et 1758, mais Catherine en sortira vers 1758, après y avoir vécu ses seize premières années prisonnière.

Éduquée par Marie Durand en personne, elle en reçoit 500 livres, par testament en date du 25 octobre 1760. En 1762, elle épouse Pierre Causse, un négociant en bas de Ganges. Deux de ses arrière-petits-fils ont été pasteurs à Saint-Jean-du-Gard et dans la Drôme »

bandeauht
EPUFLogcontblancsstypo
ÉGLISE PROTESTANTE
RETOUR
Protestantisme et mémoire en Cévennes–Languedoc–Roussillon
RETOUR