communion luthérienne et réformée
Adieu l'ami

Je te parlerai du soleil,
De celui qui est en mon cœur,
Toi, mon frère si lointain, toi mon ami si proche,
Je te dirai la flamme de l’espérance, du bonheur,
Et la fleur épanouie au milieu des douleurs.
Je te raconterai la beauté ineffable
Du lys en son jardin, de l’enfant, de la femme.
Plus rien ne restera des murailles hideuses,
Un grand pré s’ouvrira, une vallée heureuse,
Alors nous nous verrons, cette fois, la première,
Une main se tendra, un choc, une prière.
La forêt lumineuse des libertés soudaines
Habitera nos vies, rencontrées et sereines.
C’est lorsque la nuit tombe qu’on allume la lampe.
C’est dans les jours mauvais que l’espoir nous tourmente.
Je regarde, l’ami, par la fenêtre ouverte
Comme passe la vie et je me dis « peut-être »
Peut-être que demain les folles espérances
Éclateront les murs de leur indifférence.
Adieu, l’ami, bonjour,
À demain, à bientôt.
Regarde à la fenêtre,
Ce matin il fait beau…

    Jean-Pierre Pairou

bandeauht
EPUFLogcontblancsstypo
ÉGLISE PROTESTANTE
Pour prier et méditer